Sport

Élection à la FIF: Voici le programme chiffré et détaillé du candidat Sory Diabaté

Après avoir présenté et détaillé longuement son projet pour la grandeur du football ivoirien, le candidat déclaré Sory Diabaté a décidé de passer à une autre étape. Celle de la présentation chiffrée et détaillée de son programme pour les 4 années à venir.

Le budget proposé par le staff du candidat déclaré Sory Diabaté est novateur pour atteindre l’objectif fixé, à savoir faire de la Côte d’Ivoire un grand pays et incontournable à tous les niveaux de football. Pour la période 2021-2024, le candidat déclaré Sory Diabaté pour le bon déroulement de son programme a mis sur la table un budget prévisionnel de 48 milliards FCFA, quand les ressources prévisionnelles se chiffrent à 49 milliards FCFA.
Plusieurs sources de revenus ont été ciblées par le candidat déclaré. Il s’agit entre autres des Droit TV, de sponsoring, de partenariat, de l’’État de Côte d’Ivoire, de la Parafiscalité, de la FIFA, de la CAF. Dans la projection sur la période indiquée, la FIF encaissera en termes de droits TV et sponsoring la somme de 20 milliards FCFA. Les subventions et appuis sont estimés à 29 milliards FCFA. ‘’ Un budget novateur et ambitieux pour la grandeur de notre football’’, peut-t-on lire dans le document de présentation reçu. Ces ressources financières permettront donc à l’équipe du candidat Sory Diabaté de déployer la mise en œuvre de ce projet avec l’octroi de subvention aux acteurs du football, la construction d’infrastructures, le financement des compétitions et le fonctionnement fédéral. Sur la période 2021-2024, ce budget prévisionnel est estimé à 48 milliards FCFA.

Subventions et financements

18 milliards FCFA sont affectés aux subventions et financements. À ce niveau, il s’agit des subventions aux clubs, de financements des activités des groupements d’intérêts, d’allocation pour les aires d’entraînements, l’équipement et le fonctionnement des Ligues régionales. En Ligue 1, la subvention passera de 75 millions FCFA à 100 millions de F CFA. En Ligue 2, la subvention passe de 25 millions à 50 millions de F CFA. En Division 3 : la subvention est également multipliée par 2 pour passer de 15 millions à 30 millions de F CFA. Les clubs de football féminin auront droit à 5 millions FCFA par club de L1 féminine. Les groupements d’intérêt seront financés annuellement à hauteur de 15 millions FCFA. Pour ce qui est de la subvention des clubs et le financement des groupements d’intérêt, le candidat Sory Diabaté a fait des accroissements de 25 millions par club de L1, 25 millions par club de L2, 15 millions par club de D3, 2,5 millions par club de L1 féminine et 5 millions par groupements d’intérêts. Au total, sur les 4 ans, ce sont 16 milliards FCFA qui seront dégagés pour la subvention des clubs et 300 millions FCFA pour les groupements d’intérêts.
L’allocation pour les aires d’entraînement s’élève à 25 millions F CFA par club pour une enveloppe globale de 200 millions de F CFA par an. Ce chapitre coûtera 800 millions FCFA. En ce qui concerne les ligues régionales, leur nombre passera de 12 à 16. 600 millions FCFA seront consacrés pour les équiper et aussi pour le fonctionnement. L’objectif de la subvention est de poursuivre et de renforcer la décentralisation de la FIF.

Les Infrastructures

La question des infrastructures sportives et non sportives sont au cœur du dispositif du candidat Sory Diabaté. Au total, 6 milliards FCFA seront investis à ce chapitre. 3 milliards FCFA pour les infrastructures sportives et 3 milliards de FCFA pour renforcer le patrimoine fédéral. En ce qui concerne les infrastructures sportives, le Candidat Sory Diabaté a proposé d’installer 4 pelouses synthétiques. Soit une pelouse synthétique par an dans les villes d’Abengourou, de Boundoukou, de Man et d’Odienné. Ce point sera financé à hauteur de 1,1 milliards FCFA. L’aménagement d’un complexe sportif fédéral à Ebimpé avec l’affectation d’une parcelle de 10 hectares à la réalisation de 10 terrains d’entraînement sur une surface totale de 20 hectares et la Mise à disposition des terrains d’entraînement aux clubs demandeurs coûtera 1,8 milliards FCFA. Soit 1 milliards FCFA pour les terrains d’entraînement aux clubs demandeurs et 800 millions FCFA pour les terrains d’entraînement des sélections. L’hôtel des Éléphants, le magasin de stockage équipements, la boutique de la FIF, le centre médical du football et le Centre d’archivage sont inscrits au chapitre des Infrastructures non-sportives. La Construction de l’hôtel des Éléphants à Bingerville est estimée à 2,5 milliards FCFA. Cet hôtel 4 étoiles de type R+2 de 60 chambres sera affecté aux regroupements des équipes nationales. Sa mise en œuvre permettra de réduire les frais d’hébergement des sélections nationales. Les travaux devront démarrer en 2021 pour être livrés en 2023. La construction du Magasin de stockage des équipements des sélections nationales est budgétisée à 100 millions FCFA, quand le centre d’archivage équivaudrait à 200 millions FCFA et le centre médical 200 millions FCFA. La Boutique fédérale qui sera située à Treichville coûtera 60 millions FCFA.

Les compétitions

L’organisation des championnats nationaux, championnat de Jeune, la participation au financement des compétitions africaines, la participation de la sélection nationale à la CAN et à la Coupe du monde ont été estimées et évaluées par l’équipe du candidat Sory Diabaté. 13 milliards FCFA seront dépensés au chapitre des compétitions durant les 4 ans. 3,6 milliards FCFA seront consacrés aux compétitions nationales avec la Ligue 1, Ligue 2, D3 et compétitions de ligue. Ce budget s’explique par l’augmentation du nombre de matchs et compétitions: 4 nouveaux clubs en L1 ; 2 nouveaux clubs en D3 et 160 équipes à engager dans les ligues régionales. Les clubs qualifiés en coupe Africaine bénéficieront d’un financement fédéral. Ce chapitre a été chiffré à 800 millions FCFA. La participation à la CAN 2021 au Cameroun et 2023 en Côte d’Ivoire est estimée à 4 milliards FCFA. La participation de la Côte d’Ivoire au Mondial en 2022 au Qatar sera financée à hauteur de 4 milliards FCFA. Le championnat de Jeunes sera effectif avec un budget de 1 milliard FCFA.

Le fonctionnement

Sur les 4 ans à venir les charges en termes de fonctionnement de la maison de verre tourneront autour de 11 milliards FCFA. Ces charges prennent en compte les charges administratives et de fonctionnement (avec un volet pour le Renforcement des capacités des encadreurs, ex-footballeurs et dirigeants), les charges salariales (l’activation de la commission Contrôle de Gestion) la DTN et staff technique et les logiciels de gestion. Les charges administratives et de fonctionnement sont évalués à 3,7 milliards FCFA. La charge salariale est de 5,6 milliards FCFA, le fonctionnement de la DTN et du staff coûtera 1,2 milliards FCFA. L’acquisition de logiciel de gestion pour le fonctionnement sera de 100 millions FCFA. « Nous avons fait des propositions tenant compte de notre capacité. Capacité liée aux ressources actuelles, ressources existantes ; capacités liées aux ressources additionnelles attendues d’un certain nombre d’initiatives. Il n’y a vraiment rien d’irréalisable dans ce qui est proposé. C’est une démarche méthodique, bien pensée avec des projets et des propositions tout à fait tenables et réalistes », avait commenté Léonce Yacé. Comme lors de la présentation des différents projets, le staff du candidat Sory Diabaté est le premier à mettre à disposition ce programme chiffré et détaillé.

Ange Kouadio

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

ccc