Sport

Africa Sports-Suspension des supporters et Affaire Caroff Sogbossi: Aleba Emile, Serges Dogba et Roger Boli font des précisions

Le porte-parole du Bureau exécutif de l’Africa Sports d’Abidjan, Aleba Emile a animé une conférence de presse le dimanche 7 juin 2020 au siège provisoire du club à Adjamé.

Entouré du responsable marketing, Serges Dogba et du directeur sportif , Roger Boli, le porte-parole du Bureau exécutif du club vert et rouge a fait un tour d’horizon des questions d’actualité liées à la vie du club. Notamment le sujet relatif aux toilettages des textes de l’Africa Sports d’Abidjan et de l’élection du nouveau président comme indiqué dans le protocole d’accord transactionnel signé sous l’égide de la FIF en août 2019.
Selon cet accord, les textes devraient être révisés avant le 31 mars 2020. L’élection était programmée au plus tard le 31 juillet 2020. Le porte-parole, du Bureau exécutif de l’Africa Sports a relevé que la crise sanitaire qui a frappé la Côte d’Ivoire en mars a perturbé la mise en œuvre du démarrage du processus électoral avec le toilettage des statuts et règlements.

« Le protocole d’accord transactionnel a débouché sur la formation du bureau exécutif. De même, la double signature conjointe pour les transactions financières est une réalité. Tout ce qui a été fait l’a été de façon consensuelle. Au moment où, nous nous préparions à démarrer le processus de toilettages des textes, est intervenue la crise sanitaire à Covid -19. Le gouvernement ivoirien a pris des décisions pour freiner la propagation de la maladie. La Covid-19 a perturbé tous les calendriers. La conséquence sur le protocole d’accord, c’est que les dates indiquées ne pouvaient plus être tenues. Le 31 mars qui avait été indiqué pour le toilettage des textes ne pouvait pas être tenu en raison du respect des mesures de restrictions édictées par le gouvernement. L’élection du président de l’Africa programmée au 31 juillet est hypothétique. Le Bureau exécutif jette le regard au niveau de la faîtière. Car c’est sous son égide que le protocole a été signé. Il appartient à la FIF de donner de nouvelles orientations pour que nous puissions continuer la marche dans la mise en œuvre de ce protocole. Étant donné que les dates données ne peuvent plus être respectées », a expliqué le conférencier.

Cette question de toilettage des textes avait fait grand bruit au niveau des associations de supporters. Notamment au sein du collectif des MAM qui avait annoncé le démarrage du toilettage des textes pour le 13 juin et l’élection pour le 25 juillet 2020. Pour freiner ces velléités, le bureau exécutif a décidé de suspendre toutes les associations de supporters de l’Africa Sports.
« Nous voulons mettre fin à tout ce désordre. Ces MAM n’ont aucune légitimité ou légalité pour faire un toilettage des textes. Ces groupes ne sont pas à mesure de donner la preuve légale de leur existence ou qu’ils ont une convention avec l’Africa Sports. Tout ce qui a été pris comme mesure par ces groupements n’engage pas l’Africa Sports, le bureau exécutif et les MAM. D’ailleurs nous avons pris la décision de suspendre toutes les activités des groupements de supporters. Tous ces groupements ont jusqu’au 12 juin 2020 pour se conformer à nos textes et se mettre en règle (…) L’Africa Sports fait partie des associations où l’anarchie a été installée. Or, pour être considéré comme un groupe de supporters, il faut avoir une existence légale auprès de l’État et surtout signer une convention avec le club. C’est dommage que des individus se servent de l’image de notre club pour escroquer. Désormais, le Bureau exécutif de l’Africa Sports se réserve le droit de poursuivre tous ceux qui se servent de l’image du club pour la ternir. L’Africa Sports est un patrimoine national. Il n’y aura plus de tolérance zéro », a appuyé Aleba Emile.

Les nouvelles des joueurs et de l’équipe

Donnant des nouvelles des joueurs de l’équipe de football, le porte-parole a dit : ‘’ Les joueurs de l’Africa se portent bien. Tous les joueurs sont en place. Le staff technique est en place. Nous attendons la reprise du championnat. Dans cette crise sanitaire, l’Africa Sports a opté de verser 50% du salaire du joueur. À ce jour, nous ne devons pas d’argent aux joueurs sur la question».
Cette tribune a été l’occasion pour les membres du bureau exécutif de faire la lumière sur ‘’l’affaire Caroff Sogbossi’’, joueur du club chassé d’un hôtel pour factures impayées. « Caroff Sogbossi a actuellement été logé. Il a été logé par le président Bahi. Il n’est un SDF. Il y a eu un problème avec un ex-dirigeant de l’Africa, qui a empoché l’argent de la caution pour l’appartement du joueur. Le joueur s’est trouvé à un moment donné dans une situation difficile. Mais, je peux vous dire qu’il va bien », a commenté Roger Boli. Serge Dogba en complément à cette réponse a ajouté : « Nous avons mis à contribution plusieurs personnes pour trouver un logement pour Caroff. Le dernier est Emile Némégnan. Selon lui, il aurait trouvé un logement pour le joueur. La caution plus les avances faisaient 700 000 FCFA. Le Trésorier a encaissé cet argent. Mais le joueur a été toujours logé à l’hôtel. L’argent a été utilisé à des fins inconnues »

Ange K

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

ccc