Politique

Cpi,requête de l’État de Côte d’Ivoire:provocation de trop, l’heure est grave,vers un désordre (Assoa Adou)

Assoa Adou, Secrétaire général du Fpi pro-Gbagbo opposé aux décisions de justice ivoirienne faisant de Pascal Affi N’Guessan, le leader du parti, a mis en garde , mercredi 30 octobre 2019 au cours d’une conférence de presse à Abidjan, la Cour pénale internationale ( CPI) contre toute immixtion dans la vie politique nationale, suite au courrier des avocats contre la décision d’acquittement de Laurent Gbagbo et Blé Goudé.

« L’heure est grave. Nous sommes obligés de tenir cette conférence de presse, après l’immixtion honteuse du gouvernement ivoirien dans le jugement du président Laurent Gbagbo et du ministre Charles Blé Goudé », a-t-il affirmé.

Entouré notamment de les ministres Hubert Oulaye, il a ajouté : « Alors que l’affaire est encore pendante , le gouvernement ivoirien, à travers un courrier le 25 octobre 2019, dit à la CPI qu’il s’oppose à une libération immédiate de Laurent Gbagbo et Blé Goudé.

Cette immixtion du gouvernement ivoirien, constitue la provocation de trop . Le Fpi et la plateforme Eds appellent les ivoiriens à la vigilance et à la mobilisation pour imposer la paix par la réconciliation.

Nous demandons à la CPI d’éviter de s’immiscer dans la vie politique ivoirienne, de peur de prendre une part importante dans le désordre vers lequel le gouvernement ivoirien veut nous conduire ».


JH Koffo

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

ccc